Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story - Anime (2020)

Anime de Gekidan Inu Curry, Magica Quartet, Kenjirō Okada... Animation, drame, seinen 1 saison (en cours) Tokyo MX 24 min 5 janvier 2020

L'histoire se déroule dans la ville de Kamihama. Des Magical girls s'y rassemblent, guidées par un pouvoir mystérieux. Elles y acquièrent un nouveau pouvoir offert par la sorcière et peuvent ainsi se battre avec.
Iroha Tamaki, une jeune femme, est venue dans cette ville pour chercher sa sœur Ui, qui a disparu du jour au lendemain. Elle commence à fouiller les moindres recoins de la ville avec l'aide d'autres Magical girls.
Un jour, Akemi Homura, une puissante Magical girls de Mitakihara, arrive à Kamihama. Elle ici pour sauver Kaname Madoka et le seul moyen d'y arriver est de résoudre le mystère de cette ville.

  • Catégories: Serie
  • 1080
    378

  • télécharger des torrents
Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story - Anime (2020)

Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story - Anime (2020) torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Cette critique spoile des événements majeurs de la série originale Mahou Shoujo Madoka Magicka, vous êtes prévenus. Je considère que vous avez vu Madoka avant de lire ma critique, et si vous ne l'avez pas vu, arrêtez-vous tout de suite, et allez la voir, c'est un ordre, cette série est géniale.

Parenthèse fermée, cette critique de Magia Record ne parle que de la saison 1, vu que la saison 2 n'est pas encore sortie officiellement au moment où j'écris ces mots.

Bref, je n'attendais absolument rien du tout de cette série, parce que je sais à quel point il peut être facile d'être déçu par une franchise même excellente. Madoka était une série qui était, disons-le, proche de la perfection, tant au niveau chara-design, qu'au niveau de la narration ou même des musiques. Les 3 films qui ont suivi étaient du même acabit, les 2 premiers films étant juste des "versions films de la série" et le 3ème film apportant une "sorte" de conclusion à Madoka, que beaucoup de gens ont aimé ou détesté, tout en laissant une porte possible à une future suite à ce film.

Ne vous inquiétez pas, je vais vous parler de l'anime bientôt, mais c'est très important de comprendre l'origine de cet anime (AKA le jeu original) pour la suite de ma critique :

Malheureusement, la seule chose auquel on a eu droit était un jeu Gacha s'appelant Magia Record, jeu sorti uniquement pour le public japonais, et ayant reçu récemment une sortie aux états-unis (et chez nous, on peut aller royalement se faire foutre). Vous remarquez que ce jeu a subi le même cheminement qu'un autre jeu, appelé Fate/Grand Order. C'est normal, puisqu'il s'agit des mêmes développeurs, et le gameplay est à peu de choses près strictement identiques, mais en moins bien. Basiquement, ils se sont pas faits chier, ils ont pris une recette qui marche, et l'ont appliqué à Madoka (un peu comme les One Piece Pirate Warrions ou Hyrule Warriors qui sont des copies de Dynasty Warriors).

Mais le problème de faire un gacha sur la saga Madoka, c'est le nombre de personnages. Ben oui, vous regarderez n'importe quel gacha, et vous verrez qu'ils avoisinent les centaines de personnages, voire des milliers. Alors c'est très facile d'en faire un sur des licences comme Dragon Ball ou One Piece qui contiennent un nombre de personnages hallucinant. Mais là, vous vous dites, "mais comment c'est possible de faire un gacha sur une série qui n'a que 5 magical girls ?" Eh bien la réponse est simple : c'est impossible.

Donc plutôt que de faire un gacha sur les 5 persos de la série originale, ils ont décidé de créer une histoire originale avec des personnages créés à la sauce "OC do not steal" dignes des artworks de faux personnages de Sonic sur DeviantArt. Et les anciens personnages sont juste là en caméos pour faire plus de sous sous. Certains persos n'ont pas du tout le même chara-design que les persos originaux de Madoka, mais passons, on est pas là pour parler du jeu...

La série Magia Record est donc juste une adaptation du mode Histoire de ce jeu de qualité discutable.

L'héroîne principale, Iroha Tamaki, est une clone de Madoka en moins bien, elle a même les cheveux roses. Son chara-design est beaucoup plus banal et son entière histoire dans cette série, c'est de chercher sa sœur. On sait d'avance que ça va être le fil rouge pendant toute la série, parce qu'on sait que c'est tiré d'un gacha. La grosse différence par contre avec Madoka, c'est que Iroha est une Magical Girl dès le début de l'histoire, et que l'on ne connaît pas (elle non plus) le vœu qu'elle a exaucé pour en devenir une. Le concept de ne pas savoir pour quel vœu elle est devenue une Magical Girl est très intéressant en terme de scénario : A-t-elle fait un vœu banal ? A-t-elle fait un vœu qui pourrait avoir des incidences désastreuses pour la suite ? Ça ouvre la porte à la réflexion, et c'est intéressant.

Le second perso principal c'est... attendez je cherche son nom sur google... ah oui, Yachiyo Nanami. Oui, parce que les persos sont tellement osefs dans cette série que j'ai retenu très peu de noms. Donc, elle c'est la clone de Homura. Elle a la même coupe de cheveux et ses cheveux sont bleus foncés, rappelant les cheveux noirs d'Homura. On devine qu'elle a un passé torturé comme Homura et que ça va être un des points centraux de l'histoire. (ça et la sœur de Iroha) Iroha et Yachiyo sont clairement là pour remplacer la relation Madoka/Homura de la première série, à la différence près que les 2 se protègent mutuellement cette fois.

Après, le reste des personnages est vraiment bof, voire très bof. Il y a beaucoup trop de personnages introduits dans cette série en très peu d'épisodes, et presque aucun n'est introduit correctement. On se tape même des dramas de personnage dont on ne connaît encore rien du tout dans le même épisode où ils sont introduits, et c'est absolument insupportable.

Dans l'ancienne série, les dramas venaient surtout de la "condition de Magical Girl", le fait d'être des zombies sur patte, le fait qu'elles peuvent se transformer en sorcières si elles n'en tuent pas régulièrement, les morts, etc... A part Sayaka broyant du noir, ou la dispute entre Mami et les autres dans une autre timeloop, il n'y avait finalement pas trop de disputes entre les personnages, et quand ça survenait, c'était après avoir bien introduits les personnages. Là, quand t'as du drama, t'as juste envie de les baffer.

Le seul nouveau personnage que j'ai vraiment trouvé intéressant, c'est Felicia Mitsuki qui est pour moi le seul personnage vraiment bien introduit dans la série. Son background est plutôt cool, sont chara-design est vraiment bon, et elle sort vraiment du lot par rapport au reste. Felicia enterre facilement la totalité du cast de cette série.

Mifuyu Azusa est le seul autre perso éventuel à être vraiment intéressant, une ancienne amie de Yachiyo que Yachiyo cherche désespérément à retrouver.

Et enfin, on a les persos du cast original qui reviennent un peu en mode caméo dans cette série. Tous les persos ne sont pas encore apparues dans la saison 1, mais je suppose qu'on va voir les autres dans la saison 2. Mention spéciale à Mami Tomoe qui arrive a être le meilleur personnage de Magia Record (en tout cas pour la saison 1) en étant un simple caméo.

Les musiques de cette série sont dans l'ensemble très bonnes (en particulier les musiques de combat). Donc pas grand chose à rajouter là dessus.

L'histoire n'est clairement pas bonne. Basiquement, Iroha cherche sa soeur, et pour la trouver, elle s'intéresse aux légendes urbaines de sa ville pensant qu'ils pourront l'aider à la retrouver.

Le scénario a une structure bien définie : - Les personnages apprennent l'existence d'une légende urbaine, par un ou plusieurs persos introduits. - Ils vérifient si cette légende urbaine n'est pas la manifestation d'une sorcière. - Oh, c'était une sorcière. - Ils tuent la sorcière. - Oh là là, il y a peut-être des Magical Girls derrière ces légendes urbaines. Une fois qu'on a compris que le scénario est tiré d'un jeu gacha, on comprend aisément pourquoi l'histoire est décomposée comme des petites histoires.

Alors que dans Madoka, les méchantes sorcières étaient au premier plan, maintenant, les sorcières sont rabattues au stade d'arrière plan. C'est limite genre presque les sorcières sont devenues inoffensives. Non, sérieusement, ce qui faisait tout le sel de la première série Madoka, c'était justement le danger réel de mort que représentait les sorcières, et le fait que les magical girls étaient obligées d'en tuer pour ne pas se transformer elles-mêmes.

Du coup, Magia Record a eu la bonne idée de casser LE truc du scénario original à ne surtout pas casser, le système de "magical girls devenant des sorcières une fois leur grief seed trop noircie". Basiquement, les développeurs du jeu devaient trouver un "moyen scénaristique" aux personnages d'avoir une "attaque finale", et c'est ainsi que le jeu (et donc l'anime aussi) Magia Record a introduit le système de doppels. Le plus gros danger finalement, c'était le fait que les grief seeds des magical girls se noircissaient avec le temps et les magical girls se transformaient en sorcières si elles n'absorbaient pas cette noirceur dans des seeds trouvées sur d'autres sorcières. Mais là non, en fait le risque de devenir une sorcière est devenu presque inexistant.

En effet, maintenant les Magical Girls peuvent utiliser la noirceur de leur grief seed pour "activer leur doppel" et basiquement se transformer à moitié en sorcières, un état temporaire qui les rend plus fortes, et qui une fois la transformation finie, leurs grief seeds sont toutes neuves. Oui, vous m'avez bien entendu, les magical girls n'ont même plus besoin de tuer des sorcières pour régénérer leurs grief seeds. Et rien que ça, ça nique complètement toute l'histoire et l'univers de Madoka. Et à la limite, pour un gacha, on s'en fout un peu, vu que tout le monde s'en branle du scénario sur un gacha, mais là on parle d'une série animée, et donc l'histoire est super importante.

Le pire c'est que maintenant, il n'y a plus aucun intérêt à faire gaffe à ne pas noircir sa grief seed, et au contraire, la noircir plus vite permet de se transformer et devenir plus fort (si tu maitrises la transformation doppel), c'est absolument n'importe quoi, vu qu'il n'y a plus aucune tension quand on voit une grief seed se noircir.

Les graphismes sont très inégaux. Certains épisodes comme le premier et le dernier sont sublimes, mais là plupart des autres épisodes n'ont pas eu droit au même traitement de faveur. on sent que certaines scènes ont été rushées, un peu similaire aux premiers épisodes de Madoka avant que la série n'explose en popularité. les épisodes graphiquement ratés ne sont quand même pas du niveau de Dragon Ball Super, ils restent regardables, mais bon c'est dommage. Les sorcières sont toujours aussi plaisantes à regarder, même si on sent un peu moins de variété, on sent qu'ils ont essayé de coller le plus possible au style des sorcières de la première série au lieu de prendre des risques. On se souviendra par exemple de sayaka vs la sorcière en ombres chinoises dans Madoka qui était vraiment sublime et qui tranchait vraiment avec le reste des autres sorcières. C'est drôle, parce que pour le coup, les sorcières dans le jeu sont plus originales. Sinon, esthétiquement, les personnages sont beaucoup plus réussis que dans le jeu original, donc ça fait vraiment plaisir.

Les combats sont plutôt réussis. Juste dommage que parfois ça papote vraiment trop pendant les combats, et on croirait parfois qu'elles sont au club med. Mention spéciale au combat du dernier épisode qui est vraiment épique à souhait et vaut à lui seul d'être regardé même si on ne regarde pas la série.

Conclusion : Faut-il voir cette série ou non ?

La réponse courte est "non". La réponse longue est "de toute façon, si vous êtes fan de madoka, vous allez quand même voir cette série même si je vous disais que c'était de la merde". Personnellement, je vous recommanderai de juste voir les épisodes 1 et 13 de la saison 1, et puis dire fuck au reste. Au final, vous ne perdrez pas grand chose en ne pas regardant les autres épisodes. A la limite peut-être l'épisode consacré à Félicia (épisode 6) et le suivant sont intéressants, mais c'est tout.

En vrai, cette série n'est pas si mauvaise, mais elle est juste banale, ou bof, et elle souffre trop de sa comparaison avec Madoka. A trop vouloir copier Madoka, ils se sont foirés. On se demande pourquoi ils sont pas simplement faits la suite du film Madoka Rebellion, au lieu d'adapter ce jeu mauvais. En tout cas, ils ont réussi l'exploit de faire une adaptation en série "correcte" sur un jeu qui est mauvais à la base (qui a cru que c'était une bonne idée de faire un gacha sur madoka ?), et ça reste cool de revoir une série dans l'univers Madoka aussi bonne ou mauvaise soit-elle.

Au final pour moi cette série mérite un 6 ou 7 sur 10, dépendant de votre degré d'acceptation des problèmes de cette série. voire un 5 si vous êtes très sévères. Personnellement, j'ai mis un 7/10 car cela m'a fait du bien de revoir Mami, et surtout la série vaut le coup d'oeil juste pour le combat du dernier épisode qui est bien badass. Peut-être que j'abaisserais à 6/10 dans le futur, qui sait.

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020