Kanon - Anime (2006)

Anime de Studio KEY et Tatsuya Ishihara Romance, animation, drame (terminée) Tokyo Broadcasting System 25 min 5 octobre 2006

Quand il était enfant, Yûichi Aizawa venait souvent passer ses vacances d'été en ville, chez sa tante et sa cousine. Sept ans plus tard, bien qu’il ne garde aucun souvenir de cette époque, Yûichi retourne vivre chez elles. Là, dans la ville couverte de neige et au fil des rencontres, ses souvenirs vont petit à petit remonter à la surface...

  • Catégories: Serie
  • 1191
    417

  • télécharger des torrents
Kanon - Anime (2006)

Kanon - Anime (2006) torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Kanon est un visual novel du cercle Key (Air, Planetarian, Clannad, ou encore plus récemment Little Busters!) comportant quelques scènes hentai (il n'en est rien dans l'anime, ne vous inquiétez pas) et est sorti en 1999. En 2002, Toei Animation adapte ce jeu en anime de 13 épisodes, qui, techniquement était plutôt médiocre et expédiait rapidement l'histoire des personnages. En 2006, après avoir adapté un autre visual novel de Key : Air Kyoto Animation -ou Kyoani- décide de sortir un remake de Kanon, déjà plus soigné esthétiquement que la première version.

L'histoire suit la réminiscence de Aizawa Yuuichi, 17 ans, qui avait l'habitude de passer ses vacances chez sa tante Akiko et sa cousine Nayuki, et qui revient emménager chez eux où il n'est pas repassé depuis 7 ans. Dès le premier épisode, une ambiance calme et posée s'installe en voyant la chaleureuse ville (bien qu'enneigée), mais surtout la résidence Minase où Yuuichi va vivre désormais. Dès le début, le spectateur découvre Yuuichi et s'identifie à lui car il le ressemble : il ne sait pas trop ce qu'il se passe, il fait connaissance avec de nouvelles personnes et découvre la ville grâce à eux.

Après cette introduction de 7 ou 8 épisodes qui progressait doucement et était très slice of life -où l'on voyait le quotidien de Yuuichi et de sa cousine-, on démarre enfin le premier arc : celui de Makoto, qui, sous ses airs de tsundere est plutôt mystérieuse depuis sa première apparition. Et après que celui-ci soit fini, on enchaîne directement un autre arc et ainsi de suite jusqu'à la fin de l'anime, ce qui laisse à chaque fin d'arc une impression de "Okay, on a bouclé cet arc, AU SUIVANT !" De plus, malheureusement, dans chaque arc peu de personnes extérieures interagissent avec la principale concernée (sauf pour quelques exceptions), ce qui les relèguent au second plan. A cause de ça, on pourrait même mettre en doute l'utilité des personnages secondaires, voire même principaux.

Même si l'anime tourne autour de ces arcs, ce n'est pas pour autant qu'il n'y a pas d'intrigue : le spectateur, tout comme Yuuichi, n'ayant au début qu'un seul flashback pour indice cherchera alors à découvrir le passé de ce dernier, qui va tout au long de l'anime se remémorer de plus en plus des événements passés il y'a 7 ans, jusqu'à recouvrer entièrement la mémoire. On pioche au fur et à mesure les pièces du puzzle qui formeront le tableau final dans le dernier épisode, dévoilant tout les tenants et les aboutissants du mystère, autour du passé de Yuuichi et des autres personnages, qui pesait sur l'anime. On a donc 5 arcs au total, et le final de l'anime est assez convaincant, plutôt bien mené et colle bien à l'esprit de l'anime.

De nombreux thèmes récurrents apparaissent tout au long de l'anime, comme celui du miracle ou des promesses qui peuvent renforcer le caractère fantastique de la série, puis il y'a d'autres thèmes, beaucoup plus sombres mais que je ne citerais pas ici pour ne pas spoiler. Il faut d'ailleurs préciser qu'il n'y a pas (ou alors quasiment pas) de fan-service de tout l'anime.

Le chara-design est beau, mais on a l'impression que tout les personnages ont la même tête mais avec une coupe/couleur de cheveux différente. La taille des yeux des personnages (surtout féminins) peuvent en rebuter plus d'un, ils sont plutôt grands. Personnellement ça ne m'a pas gêné plus que ça, mais tout ceci est subjectif après tout. Les décors de cette ville enneigée sont variés et réalistes, certains endroits sont même directement inspirés de villes réelles comme Moriguchi, Yokohama, Tokyo, et Sapporo. Certains paysages sont d'ailleurs magnifiques, je pense surtout au sommet de la colline ou encore la place où se trouve la fontaine... et c'est généralement à ces endroits là que les plus belles scènes de l'anime ont lieu, jouissif !

L'animation est de qualité, notamment lors des quelques scènes de combat ou même durant le bal dansant. On note aussi de très beau effets de lumières tout au long de l'anime.

Au niveau des personnages, la plupart sont plutôt stéréotypés. (tsundere, cooldere, sidekick useless et j'en passe...) Heureusement, le fait de voir leur background s'étoffer durant leur arc les rendent déjà beaucoup plus intéressant. Au début, on a un peu de mal mal à s'attacher aux personnages (ou du moins, certains personnages en particulier) à cause de leur manie et onomatopée à la con les rendant particulièrements retardés, "trop de moe tue le moe" après tout. Et à force d'entendre frénétiquement -et avec des tons différents- des "Uguu" ou des "Hau~" ou même des "Nyuu~" (par contre le "Ahaha~" de Sayuri est moins dérangeant), ça les rendent niaises et lourdes, on pourrait même commencer à les détester. Encore heureux qu'on les voit sous un autre jour quand leur arc est développé, elle deviennent déjà largement plus sérieuses. Mais il n'y a pas que les moe-blob dans cet harem, il y'a aussi des filles -plus ou moins- normales, je pense surtout à Shiori qui est sûrement l'un de mes personnages féminin préféré (tout anime confondu) notamment avec son arc particulièrement touchant et assez terre-à-terre -comparé aux autres- mais aussi pour sa personnalité et son caractère attachant (Shiori x Yuuichi FTW). Malheureusement elle a tendence à être oubliée des gens, sûrement à cause de son arc assez court, mais en tout cas c'est la moins aimée des 5 filles principales, heuresement qu'il reste des gens sensés. D'ailleurs, même avec cet harem de 5 jolies jeunes filles (quoique Ayu à l'air vraiment d'une loli), le héros : Yuuichi brille et s'en sort très bien. Il se démarque même de la plupart des autres "héros" des animes -comportant un harem- de par sa maturité. Il mène du bout du nez les filles qu'il côtoie le plus souvent et n'hésite pas à les taquiner quand ça lui plait et ce, généralement avec des situation manzai. La relation qu'il entretient avec ces dernières va de la simple camaderie à l'amour en passant par l'amitié et une relation "grand frère/petite soeur".

Les musiques dans Kanon sont particulièrement excellentes. Chaque épisode démarre par cet opening mélancolique qui donne le ton et me fait rappeler les moments dramatiques de chaque arc, d'ailleurs il est intéréssant de savoir qu'en comprenant à quoi correspondent les paroles, l'opening prend tout son sens. L'ending, lui, prend un ton déjà plus enjoué, il peut donner le sourire même après avoir vu un moment dramatique se finissant parfois même par un cliffhanger insoutenable. Il montre l'autre facette de Kanon, celle qu'on voit lors des scènes comiques ou slice of life, lcelle qui transpire la joie, la bonne humeur, et l'optimisme. ou encore l'émotion qu'on ressent lors de la conclusion à chaque fin d'arc. Quant à l'OST, bien que l'anime reprenne les musiques du visual novel, c'est sûrement l'une des meilleures que j'ai écouté jusqu'à maintenant, elle colle particulièrement à l'esprit de l'anime ainsi que dans chacune des scènes: elle est magique ! Par exemple, des pistes comme "2 steps toward" qu'on entends lors des passages de tranche de vie bien chaleureuses. Il y'a aussi "When I wait for the win" qui apparait lors de moment dramatique et qui s'intensifie en même temps que la scène. Au niveau du doublage, le casting est de qualité et les doubleurs font là un excellent travail, petite préférence pour Tomokazu Sugita : le doubleur de Yuuichi, et Tamura Yukari : la doubleuse de Mai.

Au final, Kanon est un bon avec beaucoup d'émotion, tandant souvent vers le pathos certes, mais regorgant de plein de bons sentiments. L'ambiance qui s'en dégage est enivrante : si vous aimez rêver, rire, pleurer, je ne peux que trop vous conseiller cet anime.

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020