School-Live! - Anime (2015)

Anime de Masaomi Ando, Kaihou Norimitsu et Chiba Sadoru Animation, drame, comédie 1 saison (terminée) AT-X 25 min 9 juillet 2015

Yuki Takeya est une élève insouciante qui vit en permanence à l'école avec ses amies Kurumi, Mimi, Riri et son chien Tarômaru. Tout se passe pour le mieux à l'école, que Yuki adore par-dessus tout.

  • Catégories: Serie
  • 735
    257

  • télécharger des torrents
School-Live! - Anime (2015)

School-Live! - Anime (2015) torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Gakkou Gurashi ! (ou School-Live !) est un animé diffusé en 2015 adapté du manga du même nom. Alors oui cette « critique » contient un léger spoiler, uniquement si vous n'avez pas vu le premier épisode ni lu le synopsis.

« Gakkou Gurashi ! » n'est pas un animé comme les autres. Alors oui visuellement c'est joli, il contient même de très beaux plans lors de ses moments « Slice of Life » et sait pour autant poser une atmosphère tendue et décrépie dès lors que la réalité reprend le dessus, lorsque l'illusion de la vie d'avant laisse la place au monde post apo dans lequel les protagonistes vivent. D'ailleurs la bande son fait ce qu'elle peut pour soutenir le tout malheureusement sans jamais vraiment sortir du lot, aucune véritable composition ne dépasse du classique « Slice of Life » ou de ce que l'on trouve dans le genre horreur. Juste un conseil au cas où : n'écoutez pas l'opening, typique du morceau qui vous trotte dans la tête sans cesse alors qu'il n'a rien de génial.

Bon du coup pour l'instant « Gakkou Gurashi ! » est un animé comme les autres vous allez me dire, vous avez raison mais en fait vous avez tort (mais vu que je me pose moi-même la question ce serait plutôt moi qui ai tort ?) puisque là où « GG » est différent c'est par son concept et sa mise en œuvre. Comme dit dans le synopsis l'animé est un mix entre le « Slice of Life » et le genre « Horreur, Zombies », lors de la première partie de l'animé chaque épisode suivra un même schéma. Tout commencera par un événement classique que l'on retrouverait dans n'importe quel « Slice of Life ». C'est dans cette première partie d'épisode que nous allons entrer dans le point de vue de Yuki l'un des personnages principaux, jeune et insouciante lycéenne qui veut seulement s'amuser et vit chaque jour comme si rien ne s'était passé. Et c'est lors de la deuxième partie que s'opère une scission, installant assez brutalement le genre « Zombie ». L'illusion disparaît et laisse place à la dure réalité, nous voilà projeté dans le véritable présent où tout n'est que décrépitude et saleté. Qui dit zombie dit post-apo et tout ce que ça entraîne, il faut trouver de quoi se nourrie, il faut survivre. Sachant en plus être dur et rude envers ses spectateurs. C'est ainsi que se déroulera donc chaque épisode de la première partie de l'animé, j'ai véritablement aimé cette partie pour le contraste qu'elle offre. Chaque épisode vous offre un mélange parfaitement dosé et réussit à vous tenir accroché, découvrir des flash-back qui vous en apprendront un peu plus sur ce qui s'est passé et ainsi approfondir des personnages tous attachants à leur façon.

Puis vient la deuxième partie, je la placerai véritablement vers le neuvième épisode. Ça commence très mal, allergiques au fan service passez votre chemin puisque c'est épisode va vous en mettre autant que possible. C'est épisode n'a d'ailleurs aucune raison d'être à part ça, il ne fait aucunement avancer l'histoire et je vous conseillerai même de zapper cet épisode tout simplement. Alors à ce moment tout va mal et on commence à penser que finalement l'animé penchera bien plus du côté « Slice of Life » que de l'horreur sauf que c'est là que tout se bouscule, dès le dixième épisode l'horreur prend entièrement le dessus et ne vous laissera aucun répit jusqu'au final. Peut-être histoire d'égaliser comme il faut le tout après un épisode dispensable. Et la fin ? Sans en faire des tonnes, par petites touches elle a réussi à m'émouvoir. Je ne parle pas de torrents de larmes, non juste des yeux humidifiés comme il faut.

Pour conclure oui « Gakkou Gurashi ! » n'est pas un animé comme les autres, flirtant entre deux genre assez éloignés il aurait été normal de craindre qu'il se retrouve le fessier entre deux tabourets, ce qui lui va très bien dans sa première partie et finira par en choisir un qui, lui est somme toute confortable.

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020