Junketsu no Maria - Anime (2015)

Anime de Masayuki Ishikawa et Gorō Taniguchi Fantasy, historique, seinen 1 saison (terminée) Tokyo MX 25 min 4 janvier 2015

L'histoire se déroule en France, vers la fin de la Guerre de Cent Ans.

Maria est une sorcière vivant dans une forêt à proximité d'un petit village de paysans. Elle y vit seule avec Artémis, la succube qu'elle a créé, et qu'elle envoie la nuit aux soldats de l'armée britannique afin de changer le cours des combats.

Toutefois, Maria n'aime pas les conflits. Alors quand Anne, la petite-fille d'une de ses amies, vient lui demander de sauver son père, elle décide d'intervenir pour faire cesser les combats. Elle va ainsi s'attirer les foudres de l'Archange Michael, qui lui impose une étrange malédiction : Maria perdra ses pouvoirs si elle perd sa virginité !

  • Catégories: Serie
  • 687
    240

  • télécharger des torrents
Junketsu no Maria - Anime (2015)

Junketsu no Maria - Anime (2015) torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Junketsu no Maria, Maria the Virgin Witch ou encore Sorcière de gré, pucelle de force en France est une réalisation en 12 épisodes de Gorō Taniguchi (Code Geass, Gun X Sword, Planetes) pour le Studio Production I.G.

L'histoire

Sur les terres françaises moyenageuse, en pleine "Guerre de cent ans", une puissante sorcière reclue dans sa forêt veut, contre l'église, les hommes et le ciel, stopper les combats qu'elle ne supporte pas.

Production I.G

Ce studio a un très beau catalogue, et lorsqu'ils sont motivés il arrive à l'excellence. Mais, il faut bien l'avouer qu'ils baclent parfois certains épisodes... Pour Junketsu no Maria, la production est sans génie, mais sans points faibles non plus. En tous cas, les épisodes sont d'une belle constance (l'avantage aussi des productions courtes).

Seinen ou Shojo ?

classé n'est pas très aisé.

Déjà, le terme "ecchi" souvent taggé pour cet animé est complètement injustifé : pas de plans aguicheurs (même la succube est plutôt soft) & si le sexe est évoqué, il est essentiellement suggéré. On pourrait le classer dans "shonen", tellement la volonté est mise en avant dans les propos de Joseph. On pourrait le classer dans "shojo/magical-girl" car nos sorcières, protagonistes de premier plans, sont typiques du genre (costumes émo-gothique et coiffures contemporains, invocations du bestiaires moyenageux, familiers kawaii) et la romance est une part importante de la trame. On pourrait aussi classer cela dans ""seinen"" car au milieu des conflits, des anonymes meurents, des villageoises se font violée, la moitié des humains sont complètement amoraux. En plus de cela, les différents idéologiques entre l'église céleste, l'église terrestre, les anciens dieux, les nobles, les villageois et les sorcières peuvent échappés ou heurter les plus jeunes.

Bref, au milieu de tout cela, à qui conseiller cet animé ? Je dirais des adolescentes assez mature pour le coté romance magical-girl, et de jeunes adultes pour la côté historico-mythologique assez bien retranscrit (magie mise-à-part) et la réflexion idéologique.

Comédie romantique ou Drame historique ?

un peu des deux... C'est un mélodrame soft avec des accents de comédie, apporté surtout par les familiers. Alors que le décor de fond, historiquement assez bien documenté, aurait largement pu plomber l'ambiance dans une production française... Ici, l'ambiance reste malgrès tout dans un positivisme dédramatisant et à l'espoir envers et contre tout propre à ce genre de production nippones. Bien que le côté dur de l'époque soit retranscrit sous bien des aspects, la série n'insite pas sur le pathos.

Critique du chapitre 3 (du livre de l'Écclésiaste)

En dehors de la romance, la critique de l'église et son inquisition est le propos principal de la série, car la géopolitique de la guerre est très peu abordée. Ce qui a intéressé l'auteur, c'est : Pourquoi Dieu laisse-t-il faire autant de malheur ?

L'archange répond, cynique : "ce n'est pas notre problème, je ne fais qu'observer." Le moine répond, obéissant : "parce que c'est ainsi, c'est la volonté de Dieu." Le soldat répond, fataliste : "parce la guerre me permet de ne pas mourrir de faim." Le noble répond, ambitieux : "parce que le maheur des uns fait le bonheur des autres." La sorcière répond, révoltée : "je ferai le boulot moi-même :b." Les thèmes abordés

La lutte des femmes objetisées et malmenées par un société ultra patriarcale. La résistance des anciens dieux paiens, diabolisés par le marketing de l'église. L'image des sorcières véhiculée par l'église, prètresses de dieux celtiques. taxée d'hérétisme car concurrençant leur influence auprès des villageois par leur herboristerie. La population manipulée par les puissants et tentant de survivre en plein dépression. La volonté individualiste de s'affranchir des dogmes conservateurs, des carcans, du fatalisme.

Donc, certains thèmes historiquement pertinents, et d'autres anachroniques, mais adaptés à un public d'adolescent(e)s.

Bref

En conclusion, ne vous attendez pas un chef d'oeuvre, mais contrairement au a priori, c'est encore un bon animé de cette saison 2015, avec une réalisation honnète et un propos interessant. Ne vous bornez pas à votre première impression, cette oeuvre à plus dire que ce que les premiers épisodes donnent à voir.

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020