Black Butler: Book of Circus - Anime (2014)

Anime de Yana Toboso Fantastique et shōnen 1 saison (en cours) MBS 25 min 10 juillet 2014

La Reine confie une nouvelle mission délicate à Ciel : découvrir ce qui se trame derrière l'étrange "cirque de Noé" (Noah's Circus). Pour mener à bien sa mission, Ciel infiltre le cirque en compagnie de Sebastian, en tant qu'artiste. Mais, si le majordome est habile et bon en tout, Ciel peine à convaincre. Et ce n'est pas son seul soucis : les shinigamis s'intéressent également au cirque.

  • Catégories: Serie
  • 790
    276

  • télécharger des torrents
Black Butler: Book of Circus - Anime (2014)

Black Butler: Book of Circus - Anime (2014) torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Avant toutes choses, je vous précise que si vous avez la flemme de lire mon roman, ce texte est disponible en version vidéo sur youtube : https://youtu.be/2NGz19qxLUM

Commençons par une petite introduction, l’arc du cirque correspond au 3eme arc de black Butler, il commence à partir du 6ème tome et se fini au 8ème, ce sera donc la première fois que la mangaka consacrera autant de page pour un arc étant donné que les deux précédents ne faisait que 2 tomes chacun. Concernant la version animée, elle est composée de 10 épisodes Cette 3ème saison n’a pas pour but de faire suites au deux précédentes, on suit le manga quasiment case par case afin de faire enfin une adaptation fidèle tout en ajoutant ce qu’une adaptation pouvait amener, c’est-à-dire la musique, 2 ou 3 scènes ‘’ bonus ‘’ sans oublier un excellent doublage et une superbe réalisation.

Et avant que l’on me pose la question, faut ’-il le voir en animé ou manga, je vous répondrais que les deux sont quasi identique mais pour le côté spectacle ou même soirée pizza entre pote je vous redirigerais plus vers la version animée, déjà c’est plus convivial mais aussi parce que le thème du cirque passe beaucoup mieux avec l’anime, en partie parce que la musique est très bonne et on se plonge plus facilement dans l’ambiance, mais encore une fois ce n’est que mon avis, Concernant les scènes inédites la plupart valent le détour,

je pense surtout à la scène de l’enlèvement de la fille,

Concernant les autres scènes ce n’est rien de bien folichons diront nous, les scènes qui expliquent d’où viennent les membres du cirque sont pas trop mal, certains dirait que ça alourdis le visionnage mais là chacun est juge, perso ça m’a pas dérangé

Bon après ce que je viens de dire, si vous êtes encore là et que vous n’avez pas vu cet arc eh bien FONCER le lire ou même le voir ! car on va rentrer dans le gros Spoil qui tâche et vraiment se serais dommage pour vous donc si vous n’avez pas encore vu l’arc la vidéo se termine ici et je vous dis, à la prochaine ! on se retrouve à la fin de de votre visionnage

ZONE SPOILER

Ciel reçois une lettre de la reine, qui l’envoi en mission pour retrouver des enfants disparus, elle pense que ces disparitions ont un lien avec une troupe de cirque ambulant. Suite à une habile représentation de Sébastian, nos deux héros réussissent à intégrer la troupe du cirque afin de pouvoir enquêter directement à la source, Mais Sébastian ne détecte aucune présence des enfants dans l’enceinte du cirque C’est cependant Ciel qui fera une découverte stupéfiante, en fouillant la tente de Joker. il découvre une mystérieuse lettre contenant toute une biographie de lui, ainsi qu’une photo représentant un homme qu’il a rencontré plusieurs années auparavant, le baron Kelvin Ciel se rend donc chez celui-ci et il se trouve que c’est un bel enculé ! il est tombé en quelque sorte amoureux de ce dernier et avoue qu’il aurait aimé être présent le jour du sacrifice mais fautes de jambes à cause de sa chirurgie, il ne pouvait être là, et à ce moment le médecin du cirque arrive et on apprend que les enfants kidnapper lui servais à expérimenter ses prothèses, celle que la troupe du cirque porte, Joker implore malgré tout Ciel d’épargné Kelvin car il est le propriétaire de l’orphelinat d’où il viennent et que beaucoup d’orphelins sont encore là-bas, Ciel fait tout bruler, mais conscient de l’existence de cet orphelinat il s’y rend.

Là-bas il y retrouve les enfants, les transferts dans le meilleur orphelinat de Londres et fin … Non je déconne il ne reste que des ruines et les orphelins sont déjà mort depuis longtemps, on réalise que tout ce pourquoi la troupe c’était battu et n’était que du vent et FIN ! Voilà tout ça pour dire que la mangaka aurait pu faire une fin heureuse et très classique mais elle poussera la méchanceté gratuite très loin et ça ! c’est cool et encore une fois, on l’avait pas vu venir, bravo !

Pour commencer, je vous fait une petite piqûre de rappel sur la réalisation globale de l’arc, la mangaka a pris soin de nous faire beaucoup plus de planches travaillées avec un vrais soins pour les petits détails, tout cela est dû à l’expérience qu’elle à acquise avec les tomes précédents et ça se sent qu’elle se fait plaisir sur ses dessins, elle nous propose également beaucoup plus de décors variés que dans les arc précédents, ici on a droit, en plus de l’aspect Londonien Mystérieux habituels à sa vision du cirque, des campement, des salles sacrificielles, le manoir plein de mannequin de Kelvin et sans oublier sa vision du paradis perdu avec la scène finale et un petit aspect conte de fées avec la fameuse chanson du joueur de flûte. Mais tout ça elle a pu le faire car elle prend enfin son temps pour nous montrer et de nous expliquer son univers, elle maitrise beaucoup mieux les coupure scénario / blagues / re-scénario / psychologie / révélation et j’en passe, (ce point-là était d’ailleurs assez mal gérer dans l’arc de l’inde.) le début du scénario est tés basique voir même commence comme l’arc de Jack l’éventreur mais petit à petit il vas s’avérer intrigants et la fin aura encore plus d’impact sur nous tellement on ne s’y attendais pas, et je rappelle que ceci est encore plus renforcé car la mangaka aime bien cacher les vrais couleurs de Black Butler sous une image de manga un peu comédie-nunuche et pour finir, la scène des serviteurs, j’avoue que sur ce moment-là j’étais un peu comme joker, à la limite de la crise cardiaque, on avait tous les indices sous les yeux comme quoi les servant était badass mais le manga m’a quand même surpris Mais du coup puisque la mangaka prend enfin son temps pour développer son univers mais surtout ses personnages principaux et je parle surtout de Ciel, on vas enfin en apprendre plus sur lui ! car depuis le tome 1 c’est Sébastian qui avait la vedette et la place des première de couvertures, enfin on sait pour quelles raisons exactes il s’est fait enlever, on apprend qu’il est asthmatique, comment c’est conclu son pacte et pourquoi Sébastian veux son âme, quelles relation il avait avec son père ect, ect, je vais pas tout vous lister. Bref qui dit Ciel plus développer veux aussi dire que le manga va être encore plus glauque que les précédents, bah oui quand un pédophile te court après depuis des années, que ce dernier lobotomise des gosses et s’en sert pour esclaves, ça va être autre chose que de cuire des beignets de Curry … D’ailleurs puisque l’on en vient au méchants parlons-en, déjà abordons le cas du médecin, un homme avec des idéaux un peu hors normes car il veut fabriquer les prothèses parfaites et pour cela il a besoin d’os Humain mais encore facile à modeler donc d’enfants, il s’est enfermé dans un délire avec sa création à tel point qu’il m’as quasiment plus aucune émotion envers la race humaine si ce n’est leurs restituer leurs beauté en leurs donnant les membres manquants et lui octroyant ainsi une sorte de pouvoir divin, le pouvoir de construire/modeler l’homme. Il finira tué par les mains du démon. Maintenant la troupe du crique, ils ont vécu leurs enfance dans ne immense misère, de par leurs différences physiques donc leurs laideur ils n’ont jamais eu de chance, sauf un jour ou leurs sauveur est arrivé, ils les a rendu beau, mais de par ce fait la troupe garde une dette éternelle envers lui, il doivent obéir à ses demandes car il à créer pour eux une sorte de paradis, un endroit où ils n’ont plus à se soucier de leurs avenir et même si ils ont quitté ce lieu, beaucoup d’orphelin laissé de côté par la société comme ils l’était avant sont encore dans ce paradis et si il veulent le voir perdurer et donner à des orphelin les mêmes années de bonheurs qu’ils ont vécus, ils doivent obéir à leurs sauveur, kidnapper des enfants, en soit ils savent que c’est mal mais par nostalgie de ces années où il n’avait plus rien à craindre, ou ils pouvaient rire et jouer, il prennent sur eux et exécutent les ordres. Mais parlons donc maintenant de ce fameux sauveur, le baron Kelvin, vu comme un sauveur aux yeux de la troupe mais dans la société il n’est pas plus qu’un infirme et de surcroits il est moche, mais tout cela s’empire lorsqu’il fait la rencontre du comte Phantomhive, un parfait exemple de beauté et de réussite, pour lui ce comte, son fils et son fameux club des nobles diaboliques sont comme la lune, brillante, enviable, plein de mystère et d’une beauté inatteignable, il tentera de s’en rapprocher mais en vain, il est bloqué dans son corps d’humain hideux, et pour contrer cela il vas tenter de s’approcher d’un statut divin par la chirurgie esthétique, il s’entourera encore plus d’enfants, symbole de pureté. Mais tout cela ne le rendra qu’encore plus hideux, il succombera dans les pires travers que l’homme peux avoir, dommage, lui qui voulait atteindre un rang divin, dépassé le stade d’homme basique, finalement est devenu l’un des pires finissant piétiné par la chaussure du démon. Tiens, parlons-en du démon justement, sa présence est très importante dans cet arc car il est le représentant des divinités, il symbolise la grandeur, l’élégance, l’immortalité, le but à atteindre mais par-dessus tout, la beauté, le démon c’est détaché de tout ce qui fait l’humain un être moche, il sait parfaitement comment atteindre son but et exploitera tous les vices possible et inimaginable pour faire succomber l’homme. C’est pour cela que Kelvin et sa bande aspiré à invoquer le diable, ils veulent devenir comme lui et tout que qu’il symbolise, ils ne veulent plus être juste humain, ils veulent dépasser ce cap et devenir eu aussi des divinités. Pourtant Ciel le dira bien, les humains sont pire que les diables car les humains trompent, mentent, se débattent, font tomber les autres, ils volent, se font voler et sont d’une méchanceté complexe et c’est bien pour cela qu’un humain sera finalement plus intéressant que le démon, le démon est prévisible, tout le monde sait ce qu’ils veux d’où les scènes avec le shinigami et finalement il est beaucoup plus facilement gérables, ils sont pas si exceptionnel comparés au humains. En résumé cet arc c'est avant tout la description de l'espèce humaine, un être qui aspire à aller par delà les collines comme le dit si bien Sébastien à la fin de l'arc, cherchant à atteindre la beauté divine alors qu'il n'est que laideur. Voilà pourquoi cette fin m’as mis sur le cul et que je la trouve parfaite ! alors certains me diront que tout ce que je viens de dire repose uniquement sur la symbolique et aussi de mon interprétation personnelle mais perso je trouve que l’on se trouve à une époque où l’on nous sert beaucoup voir que des films et animés très lissent c’est-à-dire qu’appart les beau effets spéciaux il reste pas grand grand-chose …

Bref au cas où vous l’auriez pas compris si je devais résumer cet arc je dirais – c’est beau ! –

Concernant les défauts, je vais laisser la place à mon colocataire qui lui n'as pas aimé cet arc

Aujourd'hui je suis là à la demande de ce brave Datel-Ice pour partager mon avis concernant l'arc du Cirque de Black Butler, arc qui commence réellement au Tome 6 du manga qui aborde une couverture des plus appropriés. En effet cette dernière montrant un jeune garçon en tenue à la limite du BDSM illustre parfaitement tout le mépris que j'ai pour cette œuvre. Navré de commence aussi violemment mais votre présentateur étant à mon goût beaucoup trop enthousiaste il est de mon devoir d'aller dans l'extrême également pour égaliser un peu la chose. Avant d'aborder plus profondément le manga je tiens tout d'abord à vider mon sac, on vous confessant dès à présent que de base, je ne suis pas friand de manga en général. D'abord car je ne suis pas fan de ce style graphique dont je ne décèle pas toute les subtilités qu'on m'assure pourvoir y trouver, ce qui me donne l'impression de revoir sans cesse les même chara-design. Ensuite car certains clichés sont majoritairement vrai et m'agace énormément dans ces univers. Parmi lesquels : les histoires d'amour qui n'avance jamais ici Ciel et Lizzie par exemple / ann et Roméo, les personnages inutilement efféminé (Greel) et surtout ce que vous appelez le « fan service » soit tous ces petits moment tendancieux sortie de nul part (Sébastian qui examine la « prothèse ») et fan art malsain se retrouvant en premier de couverture (remontre le tome 6) qui ne sert à rien de plus que faire mouillé quelque culotte... et pour cela navré d'être si cru mais pas la peine de nous emmerder directement dans l'œuvre car internet le fera bien mieux. Bon l'arc du Cirque il faut savoir qu'étonnamment j'ai adoré la première partie. L'univers à enfin montré ce qu'il avait d'intéressant et posé un décor des plus sympathique me rappelant subtilement l'univers des jeux professeur Layton que j'ai adoré. Bref je ne reviens pas trop là-dessus car Datel-Ice l'a déjà très bien fait, parlons plutôt de ce qui ne va pas, car en fait alors que l'histoire gagné en puissance scénaristique arrive un moment où c'est le drame. Le petit ciel tombe malade et doit rentrer chez lui pour guérir... pauvre choupie. S'en suit alors un moment abjecte où Ciel retourne au manoir où on lui dit de rester au lit, mais il ne veut pas car c'est un « homme fort » mais Sébastian et l'indien insiste, et il ne veut toujours pas, alors ils insistent encore, etc... etc... Bref 10 pages plus tard ou 1 épisode plus tard selon le média, l'histoire reprend mais il est trop tard. Du moins pour moi c'était trop tard. Ce moment plus que long m'a complètement fait décrocher et fut d’un ennui interminable... C'est un petit peu comme si, dans Star Wars, avant le combat final contre Dark Vador, on devait passer 15 minutes à voir Chewbacca soigner une angine de Luke Skywalker... le film aurait perdu tout crédibilité vous ne pensez pas ? Ensuite j'ai cru comprendre que vous adoriez la fin de cet arc et n'y voyait pas la une insulte ou la recherche d'un conflit mais je ne vous comprends pas... vraiment pas. Cette fin est ratée ! Je m'explique : 1. En premier lieu ça n'a pas de sens, il n'y a aucune raison que Joker et les autres ne soit en courant de rien, car comme on le voit à la fin leur orphelinat et en ruine et à en juger par la végétation abordant les murs ça fait très longtemps que c'est le cas... du coup on veut nous faire croire qu'en plusieurs années peut être même une dizaine ils n'ont pas étaient fichus de rendre visite une seule fois aux autres enfants qu'ils appellent eux même leur frères et sœurs ? Je veux dire OK leur père leur demandent de kidnapper des enfants un peu partout dans le monde mais sur plusieurs années ils n'ont même pas essayer de rendre visite à leur famille ? Un peu dur à croire non ? 2. Ensuite les twists sont expédiés et trop nombreux. Je ne suis pas fan du rebondissement comme quoi le baron Kelvin est indirectement lié à la mort des parents de Ciel mais pourquoi pas. Mais le coup du Docteur qui en fait est capable de marcher et ce sert des os d'enfants c'est trop. C'est trop car déjà scénaristiquement c'est inutile mais surtout encore une fois c'est difficilement cohérent. Les prothèses de cet homme sont remarquables pour l'époque, pourquoi ce contenter de les faire pour une troupe de cirque et pas chercher à les vendre ailleurs. Surtout qu'il aurait été très facile de trouver une personne haute en société pour faire un marcher avec lui vu le potentiel économique de la chose. Bref on se retrouve dans un cas de surplus de créativité. Je m'explique. C'est un peu comme si vous avis deux verre remplis de votre boisson préféré et ne pouvant choisir laquelle vous voulez vous Décidiez de prendre les deux. Cependant en versant le contenu du premier verre dans le deuxième déjà une grande partie coulerai hors du verre dans le cas présent tout le background du docteur, et ce qui resterais sera un mélange pas forcément agréable des deux fluides. Bien. Maintenant passons aux personnages en commençant par votre cher et tendre Ciel. Et tendre ça c'est sûr il l'est... je dirais même qu'il est fragile... on nous vend le personnage comme quelqu'un de fort et tout le monde sur la toile semble le trouver charismatique mais revoyons un peu plus en détail ce qu'il a fait dans cet arc. Il est allé voir Undertaker sous les conseils de Sébastian, sur place il s’est ridiculiser pour le faire rire, après quoi il est allé au cirque où grâce à Sébastian il a pu se joindre à la troupe, sur place Sébastian a enquêté... a non c'est à un moment il a mené l'enquête mais a failli se faire repérer avant que Sébastian ne vienne à sa rescousse pour ensuite finir d'enquêter et se faire repérer pour de vrai cette fois... ensuite il est tombé malade... je ne reviendrais pas là-dessus et c'est donc Sébastian qui a fini l'enquête. Une fois guérit, il se rendent chez le baron kelvin et il finit enfin par tuer un méchant et se rendre utile... après avoir assister sans réagir à deux meurtres ! Puis il laisse une petite fille se faire sacrifier sous ses yeux et décide finalement de laisser Sébastian de nouveau tout faire. Et sort alors héroïquement d'un manoir en flamme dans les bras de son majordome... Je suis désolé encore une fois... mais en quoi ce personnage est-il le badas qu'on me sur-vend... tout ce que je vois c'est un gamin pourri gâté qui n'est capable de rien tout seul, même pas marcher visiblement... J’admets donc que Sébastian est très Charismatique mais alors Ciel... vraiment je comprends pas. Vite fais puisqu'on parle des personnages j'aimerai revenir sur Joker et sa troupe qui encore une fois nous sont vendu comme des gros idiots déjà pour cette question de manoir, mais surtout pour ne pas avoir eu de soupçons plus tôt... les pouvoirs de Sébastian et du Shinigami étant complètement inhumain. Et là vous vous dites sans doute que je cherche la petite bête et que c'est propre au manga et vous avez raison mais j'en reviens donc à ce que je vous disais au départ, je n'aime pas les mangas et ceci est l'une des raisons principale l'ajout de l'humour gentilé propre en genre qui fait perdre tout crédibilité à l'univers et l'histoire en cours. Je pense que Black Butler aurait pu être une œuvre frôlant la perfection si elle avait assumé clairement son côté sombre sans chercher à plaire au adorateur de manga basique et sans ajouter toutes ses incohérences et moment humoristique dont voici une petite liste : ciel obliger de faire rire undertaker, Sébastian qui se fait manger la tête par le lion, Sébastian qui utilise c'est pouvoir devant tout le monde, la guéguerre avec le shinigami résultant à un soit disant spectacle épatant en salle, l'indien qui se comporte en maman quand Ciel est malade et j'en passe. Bref... ça commence à devenir long donc je vais conclure. Mon but n'est pas de vous faire changer d'avis ou de vous dire que vous êtes stupides car vous avez aimé. Ce n'est pas le cas et on a tous le droit d'avoir des goûts divers et varié à condition de savoir se justifier. Mon but en revanche et de vous faire revoir votre jugement concernant la « perfection » de l'arc pour en déceler les failles vous permettant ainsi en émettant vos avis par suite de faire remonter les petits défauts à éviter pour satisfaire pleinement le public.

Voilà c'était la critique dAxel Prin pour son avis sur l'arc du cirque

J'espère que cette critique vous à plus, j'attend vos avis ;)

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020