Enter the Gungeon (2016) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Dodge Roll et Devolver Digital PC, PlayStation 4, Xbox One et 3 autres Action, rogue-like et shoot'em up 5 avril 2016

Enter the Gungeon est un jeu d'exploration de donjon où une horde d'aventuriers tiraille à tout va, pille, manie la roulade d'esquive et renverse les tables dans l'espoir de trouver la rédemption. Tous rêvent de mettre la main sur le légendaire trésor caché du Gungeon : l'Arme qui peut tuer le Passé.

  • Catégories: Jeux
  • 900
    315

  • télécharger des torrents
Enter the Gungeon (2016)  - Jeu vidéo

Enter the Gungeon (2016) - Jeu vidéo torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Enter the Gungeon est un top down shooter rogue like charismatique, à mi-chemin entre Binding of Isaac et Nuclear Throne, à la réalisation impeccable, et qui propose une grosse emphase sur de très bons combats de boss en mode bullet hell.

Tout cela semble assez idyllique. Mais il y a pourtant tout un tas de choix de game design qui me chiffonnent. Ça peut se résumer ainsi : Je trouve le jeu trop dur. Mais je suis bien conscient qu'il faudrait nuancer tellement ces rogue like hardcores sont des objets difficiles à appréhender. On pourrait citer aussi dans le genre Spelunky ou Downwell dont le chemin vers la "maîtrise" du jeu comporte toujours des moments de stagnation qui sont source de grande frustration. Et peut-être que je suis dans ce genre de phase avec Enter the Gungeon.

La frustration est donc présente. Peut-être en effet que je trouve le jeu injuste seulement parce que je n'en ai pas atteint la maîtrise. Mais selon moi cette injustice est aussi accentuée par certains éléments pas mal déséquilibrés. C'est un jeu dur, qui demande du skill de chaque instant, mais c'est aussi un jeu très avare. Chaque légère erreur devient ainsi un grand drame dans le sens où l'on n'est jamais sûr de retrouver ses pv perdus. Aussi, assez rapidement l'arme de départ devient obsolète et il devient relativement essentiel d'en trouver une mieux, ce qui n'est pas chose aisée. Sur une même run on trouvera assez peu d'armes, choisies par le jeu au pif parmi une petite centaine (dont des armes blagues) pas forcément plus fortes que l'arme de départ. Et les munitions partent vite. Et on en drop assez peu. Il y a une chance de pouvoir acheter tout ça chez un marchand, à condition de l'avoir déjà trouvé sur l'étage, qui dispose d'un stock très limité, et qui, on le comprend, ne vendra pas ses items au rabais. Bref le jeu est impitoyable. Et pourquoi pas ! Dans les autres rogue like que je connais bien, les suscités Nuclear Throne, Spelunky ou Downwell, on peut aussi se retrouver avec des petites erreurs qui coûtent très cher ou une RNG particulièrement hostile, mais la réponse à tout ça c'est toujours : tant pis on recommence. Dans Enter the Gungeon le rythme est beaucoup beaucoup plus lent, une partie gagnante durera une bonne heure (contre un quart d'heure pour les autres jeux cités en exemple) et la difficulté étant très progressive, la mort surviendra tard, possiblement après une longue agonie à essayer de tenir avec le peu de ressources que nous accorde le jeu. Ça change vraiment tout et rend cette sensation d'injustice d'autant plus pesante. Pour essayer de pallier à ça il y a bien un système d'éléments à débloquer. On pourra débloquer des armes et des objets qui vont venir s'ajouter à un pool de ce qui est trouvable en partie, soit en accomplissant certaines actions (cachées), soit en libérant des pnj chez qui on pourra les débloquer en échange de devises. C'est, dans une certaine mesure, un moyen de progresser, mais je n'en suis pas non plus persuadé étant donné que dans un premier temps les objets déblocables ne sont pas forcément plus puissants que ceux déjà accessibles. On est très loin d'un Rogue Legacy donc la mécanique de progression est centrale et qui permettait de farmer lorsqu'on galérait. En tout cas on peut déjà voir ça comme une récompense. Mais dans mon cas ça n'a pas suffit à contrebalancer la frustration.

La difficulté intrinsèque du gameplay à base de tirs à esquiver, cumulée à la radinerie des drops, à la loterie des armes, aux features cachées, et surtout à la longueur d'une partie, a fait dramatiquement pencher la balance du côté du ras le bol, que n'a pas su compenser le côté addictif inhérent à ce genre de jeu. C'est dommage parce qu'il y a de très bonnes choses, mais le cadre des mécaniques du jeu n'arrive définitivement pas à les mettre en valeur comme il faudrait selon moi.

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020