Please, Don’t Touch Anything (2015) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Four Quarters et Bulkypix Nintendo Switch, PC, Mac et 4 autres Réflexion et inclassable 26 mars 2015

Devant un poste de travail montrant une ville sur un écran de contrôle et muni d'un unique et gros bouton rouge, votre collègue vous demande de le remplacer pendant quelques instants. Ce qui va maintenant se passer est de votre ressort.

  • Catégories: Jeux
  • 1090
    382

  • télécharger des torrents
Please, Don’t Touch Anything (2015)  - Jeu vidéo

Please, Don’t Touch Anything (2015) - Jeu vidéo torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Please, Don't Touch Anything est un titre minimaliste d'auteur. Sa version initial développée lors du Ludum Dare est revue et étendue pour cette sortie Steam (édité par le Français “BulkyPix” — plutôt actif sur les jeux pour mobile, il s'étend doucement sur Steam).

Initialement intitulé “The Second Thought or Please, Don't Touch Anything” pour : Y penser à deux fois ou « S'ilvousplaît, ne touchez à rien », il vient du Ludum Dare 33 (Déc. 2014). Si son style semble vous rappeler quelque chose, c'est parce qu'il utilise des codes visuels similaires à ceux du plus connu “Papers, please”, lui-même le produit d'un autre Ludum Dare.

Correspondances graphiques : La 2D attachée à représenter la réalité mais basée sur des limites spécifiques (couleurs < 16bit). Tout comme Papers, Please, la tonalité des couleurs tend vers le réalisme (ternes, crédibles, dérivées d'un spectre avec moins de nuances). La 2D de la scène fait tout pour imiter/simuler une perception en 3D (mais toujours avec une perspective bièsée irréelle propre à cette approche de la 2D. Le grain/calibre du pixel est aussi très proche de celui de Papers, Please. La durée de chaque animation est elle aussi callée sur quelque chose de plutôt lent, qui laisse le temps de voir et comprendre le mouvement.

Je ne résiste pas à m'attarder un peu sur ce formidable petit titre, qui est comme une provocation directement adressée au gamin qui dors en vous et une autre critique anglophone l'a admirablement bien résumé en « on m'a dit de ne toucher à rien. Alors j'ai touché à tout » Sourire de défiance.

Dans les faits, ce titre appartient au genre « reconstiuez mon manuel », il consiste à comprendre comment il fonctionne, beaucoup est misé sur le voyage et un peu moins sur l'arrivée. Une console avec un seul “Panic Button”, très étrangement fermée constitue le seul visuel du jeu. Elle est surplombée par écran de contrôle sur un centre ville.

Alors c'est à vous, à partir de l'unique bouton de manipuler et expérimenter pour réveler ses secrets et ses possibilités. Très cryptique, il est question de faire fonctionner votre intuition, votre logique et votre bon sens. Le puzzle repose presque uniquement sur de l'observation (et non des mathématiques). Petit à petit, vous pourrez faire apparaître plus de commandes et leviers en tous genres dissimulés sous le métal gris. Selon l'ordre et les combinaisons enclenchées une fin spéciale (un peu moins de 20 différentes ?) vous sera affichée comme un ultime cadeau très gratifiant (un peu comme ce que l'on ressent à découvrir les 1000 items différent d'un Binding of Isaac).

Très bien stylisé, complet (avec bande son), absurde et amusant Please, Don't Touch Anything est une petite perle à réserver au plus perséverant d'entre nous.

A T T E N T I O N : Les solutions sont en général très courtes, tous screenshot est potentiellement (idem pou un guide, et Succès) révélateur de secrets, donc préservez-vous s'il vous intéresse !

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020