Grave Encounters - Film (2011)

Film de Colin Minihan et Stuart Ortiz Fantastique et Épouvante-horreur 1 h 32 min 1 juin 2011

L'équipe de télé-réalité des chasseurs de fantômes de "Grave Encounters" décide de tourner un épisode dans un hôpital psychiatrique abandonné à l'histoire macabre. Au nom de la télévision, ils s'enferment volontairement dans la maison pour la nuit. Ils se rendent compte rapidement que la maison n'est pas simplement hantée, mais bien vivante et qu'elle n'a pas l'intention de les laisser s'échapper...

  • Catégories: Film
  • 1021
    357

  • télécharger des torrents
Grave Encounters - Film (2011)

Grave Encounters - Film (2011) torrent

SERV-1
CINEMA
Critiques : avis d'internautes

Bon ben j'ai flippé. Je dirais même que je me suis c**** dessus. Le film a beau ne pas être super original et reprendre des ficelles ultra-conventionnelles, j'étais dedans et j'ai pas fait le fièro devant ma téloche. Alors que demande le peuple ?

Une équipe télé décide de passer la nuit dans un ancien asile désaffecté dans le cadre de leur émission "Grave Encounters" pour vérifier si les choses étranges et autres bruits suspects qui en proviennent ne seraient pas de nature paranormale. Ils installent des caméras un peu partout, interviewent quelques témoins, faux pour la plupart, et se font enfermer pas le gardien à la nuit tombée. Les cons.

Je n'attends plus grand chose de ce genre de films à vrai dire,ayant déjà vu les poncifs comme Blair Witch, Rec et Paranormal Activity. Mais Grave Encounters m'a été conseillé par un pote, ce même pote qui m'avait dit il y a 3 ans de regarder Rec. J'ai donc décidé de renouveler ma confiance, tel l'humble citoyen devant son conseiller bancaire. Et j'ai bien fait.

On commence par une scène d'intro où un mec nous explique qu'on va regarder des rushs de vidéos retrouvés sur les lieux. Bon. Ensuite, nous voyons l'équipe télé en train de préparer son émission, nous expliquant le but de leur reportage, mettant en place le matériel, ce qui nous permet plus ou moins de retenir leur nom. Bon.

Et c'est là que tout commence. Des bruits, des trucs qui bougent tout seul, des gens qui préfèrent se séparer pour mieux chercher (là si je pouvais je vous dessinerais un panda avec des étoiles dans les yeux), etc. En plus le gardien nous explique au préalable quels endroits sont censés être un peu chauds (la salle de bains où une gamine s'est suicidée, une fenêtre qu'il retrouve ouverte tous les matins, le tunnel ultra flippant, etc.), comme ça l'équipe sait parfaitement où placer les caméras et nous à quel moment se préparer à sursauter (vous savez, en baissant le son, ou en faisant style d'écrire un texto, ce genre de choses).

Ceci étant dit, ça fonctionne sacrément bien. On flippe, on ne sursaute pas quand on le pense (et vice-versa), et certaines situations sont ma foi bien trouvées. Bien sur, les protagonistes n'étant pas très "fouillés" dans l'intro, on se fout pas mal de leur sort, mais c'est devenu une habitude dans les films d'horreur actuels donc... Après, le cliché du black qui utilise le mot fuck dans chacune de ses phrases n'était peut-être pas vraiment nécessaire, mais ça m'a fait marrer.

Pas grand chose à dire de plus, le mieux étant que vous y jetiez un coup d'œil vous même si vous êtes un tant soit peu intéressés. Je sais que beaucoup de films de ce style sont de vraies daubes (il parait que "Atrocious" est une sacrée perle dans le genre), mais Grave Encounters devrait plaire à ceux qui n'ont pas peur de vomir leur Big Mac à cause de cette foutue caméra à l'épaule. Moi en tout cas j'ai flippé, et quand je flippe, je considère que le film a rempli sa mission, alors je lui mets une bonne note.

Droits d'auteur © 2020. Regardez des films et des séries en ligne sur https://thestudioexperience.fr

2020